Le Pouvoir

WPQT1

Une citation particulièrement connue sur internet, elle est souvent employée quand on parle des relations de couple ou des soucis émotionnelles en général. Mais le contexte de cette phrase est plus profond.

Dans l’analyse transactionnelle, au moment de la découverte d’un script ou scenario néfaste de la vie, nous avons l’opportunité de nous donner à nous-mêmes des permissions, ayant comme but d’échapper de notre script et rédiger un autre, plus favorable. D’habitude, ça viens après des jours et des jours de travail, car rendre l’inconscient conscient est une tache impressionnante.

Par exemple, un script de solitude va nous embêter d’une telle façon que nous aurons des difficultés à trouver quelqu’un ou quelqu’une, malgré les circonstances favorables ou malgré les changements de places, des entourages, des lieux de travail, ou même de citoyenneté. Peu importe le degré de changement, le script inconscient reste valable et agit comme une mauvaise sort ou un ensorcellement. Au moment quand nous pouvons, pour la première fois, apercevoir le script, nous pouvons commencer la guérison. En sachant que le script a été rédigé par nous à l’âge de 2-3 ans, puis il a été adapté graduellement à la réalité, nous avons le pouvoir de lui changer, en agissant, une fois de plus, comme le metteur en scène.

Le problème c’est qu’à l’âge de 3 ans nous vivons dans un monde de merveilles, de la magie, des archétypes. La logique rationnelle ne fonctionne presque du tout. Sans l’aide d’un professionnel de la psychothérapie ou l’analyse transactionnelle, et sans études personnelles approfondis dans ce domaine, la tentative est futile. Il est essentiel de nous donner à nous-mêmes le même droit de décider que nous avons eu à l’âge de 3 ans, pour pouvoir modifier le script. Ce n’est pas un pouvoir rationnel, en disant que, voila, nous décidions a partir d’aujourd’hui d’être des vainqueurs ou des personnalités totalement différentes, selon notre désir. Il s’agit d’un pouvoir magique, venant du monde des symboles et de l’incantation, bien caractéristique pour l’âge de 3 ans.

L’étape suivante, après avoir achevée une certaine compétence intuitive, est le moment quand nous commençons donner à nous-mêmes des permissions. Peut-être que nous avons erronément pensé que l’ancien script était la meilleure solution pour survivre… Maintenant, nous pouvons lui modifier. En pratique, cela se fait par écrit, comme un sort de déclaration, d’où la citation ci-dessus : tu donne la permission à toi-même de ne pas suivre la voie de l’ancien script et de choisir un autre chemin.

Habituellement, je vois une identification des gens avec leur script. Pour un script positif, j’entends souvent “je suis un champion” au lieu de “j’ai le script d’un champion” ou “j’ai l’attitude ou le comportement d’un champion”. Malheureusement, j’entends aussi “je suis dépressif”, “je suis vide”, “je suis mécontent”, “je suis abandonné” à la place de “j’ai un script de dépression”, “je ne me suis pas donné la permission d’être heureux”, “j’ai un script d’abandon”. La désidentification est essentielle. Il est important d’admettre et d’accepter que nous jouons un rôle – le rôle du script – mais nous ne sommes pas notre rôle. Et cet aperçu nous donnera un jour la possibilité de dire : “j’ai marre, je veux changer mon rôle, je choisis une meilleure vie, le terminus va être différent”.

English: At any time, you have the power to say: “This is not how the story is going to end”.
Français: À tout moment, tu as le pouvoir de dire: “Ce n’est pas comment l’histoire va se terminer”.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s